Psoriasis : les astuces beauté du moment

Comme la grande majorité des personnes qui souffrent de psoriasis, vous n’en pouvez plus de cette peau de croco rouge et sèche, des démangeaisons douloureuses, mais aussi du regard des autres sur cette maladie de peau (une journée mondiale lui est d’ailleurs consacrée pour faire évoluer les regards). Qu’elle soit d’origine génétique, environnementale ou encore qu’elle résulte d’un stress physique (infection, blessure, chirurgie, médicaments) ou psychique (fatigue nerveuse, anxiété, surpoids), vous ne rêvez que d’une chose : que ces épaisses croûtes blanches qui se forment disparaissent ou tout du moins que les crises s’espacent, que l’inconfort soit réduit au minimum. Pour vous aider à mieux supporter cet handicap, voici quelques conseils pour traiter le psoriasis au naturel.

Une routine beauté au naturel 

La première des choses est de balayer d’un revers de la main tous les gels douche conventionnels. Outre le fait d’être agressifs, ces derniers vous proposent un éventail parfois conséquent d’ingrédients indésirables sous la douche. Mieux vaut leur préférer des produits doux, naturels qui respectent alors le pH de votre peau et surtout sa fragilité. C’est le cas des savons sans savon, des savons naturels surgras notamment qui vous assurent une toilette quotidienne adaptée. En marge, l’idée est de ne pas vous frictionner énergétiquement la peau. Lavez-vous en douceur et taponnez doucement pour vous sécher. Ensuite, vous pouvez entre 1 à 3 fois par semaine – fonction de l’intensité de la crise – frictionner doucement votre peau humidifiée avec de l’argile blanche, rose ou jaune en poudre. Dans tous les cas, une fois la peau sèche, n’oubliez pas d’appliquer une huile végétale fine et assouplissante en la faisant pénétrer par un massage circulaire. Si d’aventure vous êtes un addict des bains, prenez-le tiède (sans excéder une température de 35 °C), versez-y de l’huile ou encore du bicarbonate de soude et surtout, pas plus que 15 minutes. En somme, privilégiez des produits de beauté formulés pour le psoriasis.

Un rituel jusque dans l’assiette

S’il est essentiel de bien choisir vos produits de beauté, il est tout autant incontournable de consommer autrement. Bien entendu, à l’image de tous, privilégiez une alimentation saine, équilibrée et variée en minimisant au maximum les apports en sucre, en gras et en sel. Pour enrayer votre dermatose, essayez de réduire les apports en lactose et/ou en gluten. En effet, vous faites peut être partie de celles et de ceux qui atteint de psoriasis ne supportent pas ces éléments. Ensuite, privilégiez les fruits et les légumes frais, les produits de la mer, les céréales complètes. Plusieurs études mettent en avant les bienfaits des omégas-3, de la vitamine D et la réduction des apports en viande rouge notamment dans la réduction des symptômes. De façon générale l’alcool et le tabac sont mauvais pour la santé, essayez de réduire leur consommation voire de ne plus en consommer. En fait, la peau joue un rôle dans l’élimination des toxines, moins vous en ingérer mieux elle se portera. En somme, optez pour des aliments sains et tout au long de la journée, favorisez les moments de détente, débarrassez-vous du stress. 

Une palette d’huiles à adopter

Pour réparer, protéger et lutter contre l’inflammation, tournez-vous vers les huiles. Émollientes, hydratantes, elles réparent aussi votre peau. Rien de tel qu’une peau plus souple et hydratée pour la rendre moins inconfortable. L’huile de bourrache est idéale pour l’hydrater et l’assouplir, le beurre de karité protège et lutte contre l’inflammation, l’huile de calendula soulage les démangeaisons. Bien entendu il existe d’autres huiles comme celle d’amande douce, de lait de chèvre, d’argan. Afin de booster l’efficacité de ces huiles végétales, vous pouvez aussi opter pour les huiles essentielles. Utilisées en aromathérapie elles vous offrent un traitement apaisant à votre peau. Bien entendu, pour les employer comme traitement complémentaire mieux vaut vous en remettre à un aromathérapeute pour trouver celle qui vous convient le mieux (bois de Santal, camomille, menthe poivrée, tea tree, cumin noir, patchouli, myrrhe, lavande fine, sauge sclarée, sarriette entre autres huiles essentielles possibles) en connaître les dosages, le mode d’administration adéquats.  

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.