L’importance de bien lire les étiquettes des vêtements

C’est l’été et nombreux sont les personnes qui vont changer leur garde-robe pour se mettre à jour avec la mode. Que ce soit en magasin ou de particulier à particulier, il y a un élément auquel on ne prête pas assez attention qui mérite plus d’intérêt, c’est l’étiquette. Ces petits bouts de tissu en disent long sur la composition et l’origine de nos vêtements et pour faire un bon choix d’achat de vêtements, il vaut vieux penser à la lire.

Les informations de l’étiquette

Les étiquettes sont souvent reléguées à un objet désagréable qui peut gratter. Certains décident même de l’enlever à cause du désagrément. Pour ceux qui sont gênés par les étiquettes et qui souhaitent mettre par exemple une étiquette avec le prénom ou les initiales d’un enfant, on trouve une alternative plus confortable. En effet, il existe ce que l’on appelle des étiquettes thermocollantes spécialement conçues pour se fixer sur du textile pour différents vêtements. L’intérêt est de pouvoir apposer une petite étiquette pour personnaliser un habit facilement et l’étiquette est douce, ainsi elle ne gênera pas le port du vêtement. On peut aussi imaginer conserver l’étiquette initiale du vêtement et y déposer cette nouvelle étiquette faite maison afin de conserver les informations importantes tout en rendant le vêtement plus agréable à porter.

Au-delà d’un morceau de tissu, l’étiquette regorge d’informations utiles concernant le vêtement. C’est pour cela que même si l’on vient à la découper, il faudrait la conserver quelque part. La première information que l’on peut obtenir est la provenance du vêtement. Si l’on souhaite acheter de manière responsable, il faut privilégier les fabrications françaises ou européennes par exemple. L’étiquette donne également des informations concernant la composition du vêtement.

Comment bien choisir son vêtement ?

Il est possible d’acheter de manière plus respectueuse de l’environnement ou encore de manière éthique. Pour cela, non seulement on peut vérifier la provenance du vêtement, mais aussi sa composition. Évidemment, on peut privilégier les matières naturelles au lieu du synthétique, mais il faut savoir que la production par exemple du coton va aussi engendrer l’utilisation de pesticide par exemple. Il n’y a pas réellement de vêtement parfait, mais on peut aussi envisager d’échanger des vêtements via des particuliers plutôt que d’acheter du neuf.

Les labels à vérifier

Il y a aussi des labels à rechercher si l’on se soucie des engagements envers l’environnement. De plus en plus de marques réputées viennent à travailler avec des labels textiles. Ces labels permettent de garantir que la marque respecte des mises en actions en faveur de l’environnement, par rapport à la gestion des déchets ou encore la consommation d’eau. Acheter auprès de marques qui possèdent ces labels permet de soutenir une industrie du textile pour responsable de l’environnement.

Parmi ces labels, on peut trouver le Global Organic Textile Standard, le Forest Stewardship Council ou encore le Bluesign. Ces labels permettent de vérifier de quelle manière le produit est conçu ou bien comment la marque soutient une industrie plus propre. De manière générale, on peut se renseigner dès que l’on voit un label afin de comprendre concrètement de quoi il s’agit.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.