Chaussures en pointe : quand la mode rencontre la chirurgie esthétique

Petit article informatif que celui ci, car il ne faudrait pas mettre sa santé en danger juste pour le plaisir d’être à la mode, n’est-ce pas ?

Si vous faîtes partie de cette frange de la société qui surmonte la crise actuelle en cherchant des pépites dans son grenier ou en rendant visite à son cordonnier plutôt qu’en dévalisant les galeries commerciales, vous n’aurez peut-être pas encore remarqué la nouvelle lubie des moddeuses, accrocs aux escarpins louboutins et aux talons de dimension vertigineuse. En effet depuis quelques mois, la mode est à la chirurgie esthétique sur les orteils…

Il se trouve que, pour ne pas souffrir des douleurs liées au port de ces chaussures, de nombreuses fashionatas se font injecter du collagène dans les parties les plus sensibles du pied : talons, orteils, voûte plantaire. Mesdames, si vous souhaitez faire de même, il vous en coûtera la bagatelle de 460 euros, presque aussi cher que les créations du célèbre Christian Louboutin. La procédure prend du temps, puisqu’il faut compter au minimum 6 semaines pour un résultat optimum. Et elle porte un nom, loub jobs, en référence à l’icône de la mode. D’autres méthodes connaissent également un succès grandissant comme la méthode Cendrillon, qui vise à affiner le pied afin de lui permettre de rentrer plus aisément dans ces paires de chaussures où la place est restreinte.

Cependant, de nombreux spécialistes mettent en garde contre le port prolongé voire quotidien de chaussures à talons. A la manière des chaussures de running, qui font grandement débat chez les experts, les talons aiguilles iraient à l’encontre de la biomécanique naturelle du pied. La solution serait de ne porter, au maximum, ce type de chaussures, qu’une ou deux fois par semaine.

Et pour les jeunes générations, avis aux parents : proposez à votre petite fille de jolies Tel Yoh par exemple, et mettez la en garde contre toutes ces chaussures à talon compensé ou à talon fin que l’on voit fleurir dans les boutiques…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*